En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
26, rue de la République
08000 Charleville-Mézières
03 24 41 00 12
Entete

Accueil > SAVOIRS > Histoire et Géographie > Histoire > Histoire de France > Les aubergistes bretonnes
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Les aubergistes bretonnes

Bernard Boucheix

Editions Créer
Format: PDF

Lire un extrait    

Prix :
9,00

Ajouter au panier

La Bretagne est incarnée par trois aubergistes, "La Mère Gloanec", "Mademoiselle Julia", "La Belle Angèle", renommées tant dans le monde de l'hôtellerie que dans le monde de l'art, à travers l'École de Pont-Aven, dont Gauguin a été le chef de file. Toutes trois ont bien des points communs. Nées au cours du XIXe siècle à Pont-Aven, c'est aussi là qu'elles finiront leur vie.
Mais c'est surtout sous la IIIe République, et à la Belle Époque, qu'elles ont laissé leur empreinte indélébile. Elles ont nourri, hébergé, parfois même aidé et réconforté ces centaines d'artistes passant à Pont-Aven, "Cité des peintres". Si leur célébrité locale est à l'origine de leur renommée grandissante alimentée par celle de l'École de Pont-Aven, leurs histoires se mêlent au patrimoine de leur territoire et à celui de son développement touristique. Ces femmes issues de milieux modestes ont, dans leur jeunesse, travaillé dur. Entre fille de meuniers ou fille de marins, elles ont réussi à toucher le cœur des artistes de La Belle Époque.
"La Mère Gloanec", "Mademoiselle Julia", "La Belle Angèle" sont ici rassemblées pour la première fois dans un même recueil, abondamment illustré, qui leur est exclusivement consacré.

Ceux qui ont été intéressés par Les aubergistes bretonnes ont aussi consulté :