En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
26, rue de la République
08000 Charleville-Mézières
03 24 41 00 12
Entete

Accueil > SAVOIRS > Histoire et Géographie > Histoire > Sept mook n°25
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Sept mook n°25

Sept.Ch Sa

Sept
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait    

Prix :
14,99

Ajouter au panier
« Homme libre, toujours tu chériras la mer ». Source de vie, d'abondance, de liberté ou d'inspiration, depuis la nuit des temps, la mer nous fascine et nous attire. Que nous soyons soit poète, écrivain, pêcheur, marin d'eau douce ou expérimenté, chercheur ou simple vacancier. Car au-delà de son bleu sans limite, se trament des histoires rocambolesques, des vies ébouriffantes et des exploits fabuleux. Comme ceux des légendaires Barberousse, Barbe Noire ou Rackham le Rouge. Mais saviez-vous que ce flibustier cher à Hergé a effectivement existé et comptait parmi les membres de son équipage deux des plus célèbres femmes pirates? Des écumeuses des mers qui subjuguèrent tous ceux qui ont croisé leur chemin, ennemis ou compagnons de fortune. Elles savaient jouer de la ruse et de la force, suscitant ainsi le respect, la colère et l'envie. Tout comme un certain Raspoutine dont le cadavre criblé de balles fut retrouvé dans les eaux gelées de la Neva, qui se jette dans la mer Baltique à Saint-Pétersbourg. Lien de cultures, la mer est le lieu par lequel circulent, depuis des millénaires, idées et marchandises. Et celui qui règne en maître sur ces lignes de commerce désormais globalisées, le roi des mers, c'est le porte-conteneurs. Raconter sa vie à bord, c'est vivre la mer, en «homme libre» comme Charles Baudelaire. C'est l'écouter vous susurrer à l'oreille ce sonnet de Joachim du Bellay: «Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage».

À PROPOS DE L'ÉDITEUR

En 2014, Sept.ch SA, la société éditrice du site sept.info et du magazine-livre Sept mook, se lançait dans cette aventure pionnière du slow journalisme en Suisse, cette forme de journalisme qui s’offre le luxe du temps et de l’espace, et qui ose se déconnecter de l’actualité. Il faut en effet plusieurs mois à la rédaction pour réaliser un récit, notamment parce qu’il y a un gros travail de relecture, de correction, de vérification et de réécriture. La qualité de l’écriture et la rigueur de l’information sont centrales pour Sept.ch SA qui a reçu de nombreux prix de journalisme. Sept.ch SA est également un laboratoire de l’information qui s’est lancé il y a trois ans dans la réalité augmentée et dans le journalisme sur scène avec son concept Reporters Unplugged.

Ceux qui ont été intéressés par Sept mook n°25 ont aussi consulté :